Restriction d'eau - Terminé

Notre village à ce jour n'est plus en restriction (15/07/2014)

 

Message reçu de la Préfecture concernant les restrictions d'eau.La période sèche qui perdure depuis la fin du mois de mai a aggravé le déficit pluviométrique cumulé depuis le 1er mars, malgré de fortes pluies début mai. Les débits des rivières et les niveaux des nappes phréatiques sont tous en baisse. La situation actuelle des cours d'eau et des nappes, plutôt basse pour la saison, ne devrait pas s'améliorer rapidement, selon Météo France, compte tenu des déficits existants liés notamment à une baisse de 60 à 75 % de la pluviométrie enregistrée ce mois de juin.


Les fortes chaleurs, puis l’air plus frais qui a suivi ont favorisé l’évapotranspiration : les réserves hydriques des sols ont été fortement sollicitées.

Peu de changements dans les jours à venir sont à envisager : en effet, aucun épisode pluvieux sérieux n’est annoncé bien qu’au cours de la dernière semaine de juin, quelques foyers orageux pourront se développer localement et donner des averses essentiellement en montagne.

Il est donc nécessaire de prendre des arrêtés de restriction des usages de l'eau sur l'ensemble du département. Le niveau 1 (alerte) concerne la grande majorité des communes, le niveau 2 (alerte renforcée) s'applique à 23 communes dépendant du bassin de l'Allan.

Le Préfet du Doubs a donc pris quatre arrêtés le 21 juin 2014, portant restriction pendant trois mois (si les conditions de sécheresse persistent) des usages de l’eau. Ces arrêtés seront affichés dans les mairies concernées.

Ainsi la majorité des communes du département est soumise notamment aux interdictions suivantes :

  • l’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles pour le lavage des véhicules, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière,…) et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le remplissage ou remise en eau des piscines d’une capacité totale supérieure à 2m3 à usage privé, sauf lors de la première mise en eau de piscines « en dur » et « enterrées » construites depuis le 1er janvier de l’année en cours ;
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, sauf potagers privés ;
  • L’arrosage des golfs et terrains de sport de 8 heures à 20 heures (sauf pour les greens);
  • Les fontaines publiques doivent être fermées lorsque c’est techniquement possible.
     

Le non respect de ces interdictions peut être puni d’une contravention de 5éme classe (amende de 1 500€).

Pour plus de précisions, il convient de se reporter à l’arrêté qui concerne votre commune.

La cellule de veille sécheresse du département du Doubs reste mobilisée pour assurer un suivi très attentif de la situation, et, en fonction de son évolution, proposera si nécessaire la levée, le maintien ou l’extension des mesures prises.

Nota Bene : En plus de la zone géographique dans laquelle se trouve la commune, les arrêtés prennent en compte les zones de gestion, c'est à dire les lieux de prélèvements en eau potable. Pour cette raison, un certain nombre de communes vont recevoir 2 arrêtés de restriction. Lorsqu'ils sont au même niveau d'alerte, la prise en compte et l'affichage de l'un ou l'autre importe peu. En revanche, quand les arrêtés sont de niveau différent (aujourd'hui, seule la commune de MESLIERES est dans ce cas), c'est le plus contraignant qui s'applique.

 


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau